Direction Málaga pour « El Caminito del Rey » : nos conseils !

IMG_1032 copie

Le week end dernier, on a fait les fous-fous en achetant des billets aller-retour pour Málaga. Pour la petite histoire, on est passés par Google Vols qui nous a dégoté un vol avec Tuifly pour moins de 90€ par personne en dernière minute au départ d’Ostende (Oui oui, il y a bien un tout petit aéroport là bas ^^).

Déjà cet aéroport on te le recommande. Il est tout petit, le parking n’y est pas cher pour un week-end et tu trouveras sûrement une destination qui t’intéresse au départ de cette ville. Mais là n’est pas le sujet.

Le sujet principal de cet article c’est notre visite du fameux « El Caminito del Rey » (petit chemin du roi pour les nons-hyspaniques !)

À la base il s’agissait d’une via ferrata (la plus dangereuse du monde, rien que ça !), maintenant elle a été adaptée en randonnée, accessible pour (presque) toute la famille ! Oublie Tante Monique si elle a le vertige 😉

Pour la partie historique (ne t’inquiète pas, ce sera pas long vu que tu peux tout trouver sur Wikipédia), le Caminito del Rey se trouve dans le sud de l’Espagne, il a été construit entre 1901 et 1905 pour les besoins de la construction de deux barrages hydroélectriques. La rivière qui coule au milieu est le Guadalhorce (mais si t’oublies le nom, on ne t’en voudras pas, promis 😉 )

Bref, revenons à nos moutons montagnes… À l’origine le chemin faisait 3 km de long et se perchait à environ 100m de hauteur. Il a été construit avec des plaques de bétons armées soutenues par des rails et fixées à flanc de la falaise. Du solide quoi.

En 1921, le roi Alphonse XIII est venu inaugurer ces barrages en utilisant le même chemin que les ouvriers… Et… C’est ainsi qu’on lui donna ce nom ! (Hyper malins les Espagnols, non ?)

Au fur et à mesure des années, le chemin n’était plus utilisé et a donc commencé à se détériorer. Genre beaucoup. Au point où des plaques de béton commençaient à se casser la figure… Tout ça n’empêchait cependant pas les aventuriers de s’y rendre mais après plusieurs accidents mortels, le gouvernement a décidé de le fermer totalement.

En 2006, la communauté autonome d’Andalousie décide de restaurer le chemin… Sauf que ça coûte cher ! Environ 7 millions d’euros…. (Si ça t’amuse, on te laisse convertir en pesetas 🙂 )

Finalement, les fonds étant été récoltés après la crise, la restauration du chemin « le plus dangereux du monde » débuta en 2014 (pour tout te dire, ça devait débuter en 2011 mais la crise est arrivée, reportant ainsi les travaux…) Les travaux ont donc duré une dizaine de mois ce qui a amené la ré-ouverture au public d’El Caminito del Rey le 17 mars 2015.

On a donc testé ça pour toi ! Et voilà tout ce que tu dois savoir :

  • La randonnée dure environ 2h – 2h30
  • 6,6km à parcourir à près de 100m de haut
  • Une passerelle en verre y est même installée pour que tu puisses frissonner de plaisir
  • Prends de quoi boire et/ou manger parce qu’il fait vite très chaud là-bas et rien n’est prévu sur le parcours
  • Chausse tes baskets (ou des chaussures dans lesquelles tu te sens bien à l’aise)
  • C’est un peu fatiguant si tu n’as pas l’habitude de marcher en montagne (surtout la fin)
  • À noter que si le vent souffle à plus de 35km/h, la visite peut être annulée et/ou interrompue !

Et pour clôturer la visite en beauté : un pont suspendu pour traverser d’une falaise à l’autre.

Question pratique, pense à réserver ta visite à l’avance sur le site Caminito Del Rey, compte 10 euros par personne et n’oublie pas de demander le retour en bus (il faudra ajouter 1,55€) ! Ah et on oubliait… Pendant la rando il n’y a pas de toilettes donc prévois en conséquence ! 😉

Après la visite, on te conseille d’aller au restaurant : El Mirador.
Tu pourras y manger des plats typiques et pas super cher (le Salmorejo est excellent !) et en plus tu auras une vue magnifique sur les lacs, alors pourquoi t’en priver ?

Et vu qu’on est sympas, on te laisse avec quelques photos prises durant la ballade pour te donner envie !