#IloveRBX : Visiter Roubaix via son Parcours Street-Art !

Geektouristique-StreetArt-RBX-105

Souviens toi, il y a quelques mois, on enfourchait nos vélos pour faire le parcours street-art de Lille avec le Collectif Renart et c’était fou ! 😍

Des murs gigantesques, des couleurs vives, des détails dingues… À en croire notre Pinterest qui est devenu fou les jours qui ont suivi la publications des images, t’as kiffé toi aussi ! (Tu peux relire l’article ici ou faire un tour sur notre Pinterest là d’ailleurs !)

Et c’est justement suite à cette visite que Constance, de l’Office de Tourisme de Roubaix, nous a proposé de découvrir celui de Rbx (pour les intimes) ! 🤓

Roubaix, Terre de Street-Art

On connait plutôt bien Roubaix, puisqu’on y a vécu pendant à peu plus de 4 ans en tout et Sav’ a fait toutes ses études là-bas, du collège aux études supérieures (oui ça, on s’en fout un peu mais c’est pour que tu comprennes la suite…) 😅

Car oui, on s’est rendu compte qu’on n’avait jamais vraiment fait attention à toutes ces œuvres que cachaient Roubaix ! De la plus petite à la plus grande, on n’y prêtait pas attention… (Rah les habitudes alors…) 😅

Mais voilà qui est résolu grâce à cette visite ! On a notamment appris que Roubaix était « Terre de street-art ». En gros, la ville met les moyens pour accueillir les street-artistes de passage ou même pour qu’ils y installent leurs ateliers. Notons par exemple que JonOne (artiste né à New-York de renommée mondiale) dispose d’un atelier à Roubaix City. Ouais ouais. 😎

C’est devant l’Office de Tourisme de Roubaix que nous avons rendez-vous avec notre guide pour une visite d’environ 1h30. Visite que nous avons faite avec Clelia, notre pote à qui ont doit certaines photos de l’article 🥰et une quinzaine de curieux.
Après une introduction historique du street-art, nous débutons la visite vers le quartier du Musée de La Piscine.

Le MADE, une vraie fausse boîte de nuit Roubaisienne

Premier spot, « le Made » (à prononcer à la française). En prenant possession de ces murs, l’idée des artistes étaient de réaliser une « fausse » boîte de nuit. Et la promesse est là puisque certains touristes s’arrêtent pour tenter d’aller en soirée… 💃🏻

Le Made a été réalisé par un crew originaire d’une ville voisine, La Madeleine (d’ou son nom… Tu l’as ?) : MADE 156.

Sur la droite du bâtiment, on retrouve d’ailleurs leur logo qu’on retrouve un peu partout à Roubaix : une main et un 9 pour « 59 » (les 5 doigts de la main représentant le 5 et la paume de la main, le 9).
Sur le même bâtiment mais côté boulevard cette fois, on remarque une autre technique de street-art, le collage. « Graffiti is Not dead » collé là, comme une punition.

Dans toute la ville, on retrouve plusieurs petits graff de Siam, un jeune artiste au blase (= surnom) surprenant puisqu’il viendrait du prénom d’un éléphant tiré d’une histoire que lui racontait sa maman étant petit.

Visite du Quartier de la Gare de Roubaix

En prenant la route en direction de la gare, c’est devant la Librairie qu’on s’arrête. Fermée le dimanche mais ça tombe bien puisque les rideaux de fer baissés laissent place à 2 jolies œuvres. D’un coté un autoportrait de Mister Voul et de l’autre côté une Matriochka, signature de Sarah Conti (artiste belge) qui représente l’image de la femme sur ses collages. 💁‍♀️

À 2 pas de la gare, rue du Chemin de Fer, c’est une œuvre d’Éric Ze King (ezk pour les intimes) qu’on retrouve. Une fresque réalisée au pochoir avec un message très fort : parler de la guerre et des victimes en mettant en scène des bombes et des enfants. Dans d’autres villes, on lui doit également des oeuvres aux messages percutants comme : « Dans quel monde Vuitton » ou encore « Dépôt de réfugiés interdit ».

Juste à côté, on retrouve le célèbre Freak The Fab et ses grands sourires facilement reconnaissable. D’ailleurs on avait vu quelques-unes de ces créas pendant la visite street-art de Lille 🥰

À ses côtés, on retrouve une petite créa de Jess White Cat qui rend hommage à Daniel Johnson. Il a l’habitude de signer ses oeuvres avec une petite patte de chat toute mignonne 🤗🐾

Découverte du Street-Art tout près du Musée de la Piscine

On part maintenant vers le Musée de La Piscine, au Square Pennes, et la on se demande bien ce qu’on peut bien faire là… Parce que le musée oui, on le connait, mais alors il est où le street-art ici ? 🧐

Et bien ce sont 2 oeuvres hyper discrètes mais tellement mignonnes qu’on retrouve réalisées par Franck de Poilly. Des petites culottes, des slips, bref des maillots de bain qui pendent là, étendus à proximité du musée de La Piscine… Pas mal la symbolique, on adore ! 👙

Et dire qu’on est passé ici plusieurs fois sans même s’en rendre compte ! 🙈
Cet artiste est très présent dans le monde du street-art Roubaisien, puisque c’est aussi lui qui customise les panneaux de signalisation. Et ça, on est totalement FAN ! Il apporte des touches poétiques aux rues de Roubaix.

Au studio 28, l’école de danse juste à côté des bains municipaux, on retrouve une œuvre de Benjamin Duquenne, reconnaissable à son blase : amine (des friches et des lettres). Son œuvre fait appelle à la Nature, très poétique et végétale. 🍃🌱 

Le Hall-Of-Fame des artistes Street-Art Roubaisiens ?

Un peu plus loin, c’est sur un terrain de basket qu’on a rendez-vous. Les murs sont bondés de crew différents comme la Made, Mikosktic, JonOne avec le john156, Siam, Mister Voul, P80… Bref ici, c’est un peu le hall of fame de tous les artistes Roubaisien. C’est hyper coloré comme on aime. 💕

Dans la rue voisine, il y a un grand bâtiment, avec des œuvres de LEM (le petit cœur et le personnage carré), on retrouve aussi Freak The Fab, un singe réalisé par Bourobouros. Bref c’est un vrai rassemblement d’artistes qui viennent y déposer ou coller leurs touches. 

On continue dans le même rue pour tomber sur La Cave aux Poètes, lieu de concert bien connu des amateurs de bonne musique. Il s’agit à vrai dire de la 1ère fresque de Roubaix, réalisée par Pat le Chat en 2003.

Mais s’il y a bien une oeuvre qui attire notre attention, c’est celle de la justice, réalisée par le célèbre Mode 2.

Dans le fond du parking, on aperçoit, de loin, un immense mur de 3 artistes dont Benjamin Duquenne. 3 géants, entourés de Nature… Ils souhaitent ici rendre hommage aux Géants (patrimoine du Nord) ainsi qu’à la mémoire industrielle de la région où la nature reprend ses droits.

Juste derrière le Colisée, il y a une fresque réalisée dans le cadre de l’expérience urbaine (des friches et des lettres). Joli (et triste) clin d’œil à la Nature qui se fait écraser par tout ce matériel issu du monde industriel…

Sur le parking, on retrouve aussi la petite bombonne du célébre P80
mais aussi une œuvre de Kat et Action, très colorée et très graphique. Ici, les artistes ont souhaité convier d’autres street-artistes comme Roobey et P80 pour la réalisation. Un coq y est représenté puisque, pour la petite anecdote, un vrai coq vient se promener de temps en temps dans le square juste à côté.

Visite des Ateliers RémyCo de Roubaix

La visite se termine dans un endroit incroyable… Le genre d’endroit où t’as juste envie de poser tes valises et t’y installer à vie plus 2 jours ! 😍

SPOILER : Ceci est clairement notre partie préférée de la visite. Toudoum.

Cet endroit, ce sont les ateliers RémyCo. Une ancienne usine de confection de 850m2 où des box sont mises à dispo des artistes. Pourquoi ? Pour créer une dynamique autour du street-art Roubaisien mais surtout, pour que les artistes puissent s’éclater ! On entend par-là : puissent bomber sans craindre de salir l’endroit, peindre, coller, tester, s’inspirer, collaborer… Bref, s’éclater on t’a dit ! 🤗

Et c’est ici qu’on retrouve notamment les ateliers de P80, Roobey, Freaks the Fab, Mister Voul et pleins d’autres artistes avec qui on a pu discuter. L’ambiance qui s’y dégage est juste dingue !

Et tu pourras aussi t’y rendre puisque les Ateliers RemyCo ouvrent de temps en temps au public pour des expos, des ateliers ou des moments forts comme « La Nuit des Arts » ! Ah oui, si t’y vas, tu pourras boire un verre au bar ou aller aux toilettes très… atypiques ! 🤓

Bref, le genre d’endroit qu’il ne faudra plus manquer lors de tes prochaines visites à Roubaix.

En tout cas si cette visite t’intéresse, sache qu’elle est proposée par l’Office de tourisme de Roubaix, tu peux te rapprocher d’eux pour connaître la prochaine date (ils sont hyper sympas tkt).

Et si jamais tu veux faire le parcours par toi-même, tu peux retrouver le plan directement sur le site de l’office de tourisme ici ou sur papier directement sur place.